(publié le 30 mai 2010 et modifié le 4 juin 2010)

Mary Rodwell, 29 Septembre 2000

Dans cet article, le Réseau Australien de Ressources sur les Rencontres Rapprochées (The Australian Close Encounter Resource Network, ACERN) ouvre ses dossiers concernant la recherche sur les « nouveaux Humains « , l’Homo Noeticus, les « enfants des Etoiles  » ou, comme on les surnomme encore, les  » nouveaux gosses du quartier « , et compare les données australiennes aux études les plus récentes aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.
Il y a une citation du dernier chapitre du livre The Aliens and the Scalpel (1999) du chirurgien Roger Leir, qui a écrit :  » je crois que n’importe quelle mère qui regarde son enfant né récemment et le compare aux enfants nés il y a vingt ans, témoignera qu’il y a entre eux une énorme différence « .
Le Dr Leir poursuit ainsi (p 191) :  » Certains, observant les grandes différences chez les ‘nouveaux humains’, disent que cela tient à de meilleurs soins prénataux, à une meilleure santé de la mère, à la communication entre la mère et le foetus, à l’éducation de la mère grâce à la télévision. À mon avis cela n’a pas de sens et, à la lumière de mes études les plus récentes et de ma confrontation au phénomène des enlèvements, j’en suis venu à la conclusion que le progrès rapide de l’espèce humaine est dû à des interventions extraterrestres sur notre corps et notre esprit. Le chercheur ufologique Robert O. Dean a souvent parlé du développement d’une nouvelle humanité appelée Homo noeticus. Cette expression a été en fait inventée par l’auteur réputé John White qui fait des recherches en parapsychologie et en noétique (l’étude de la conscience) depuis de nombreuses années « .Quelques-unes des qualités peu communes que mentionne Leir sont :
1- La capacité des bébés à lire un texte écrit.
2- Le langage des signes employé pour communiquer avec des enfants en bas âge trop jeunes pour parler.
3- Une précocité dans le rampement ou l’âge de la parole.
 » La question est, pourquoi ? Je suggère que la réponse implique la manipulation ET de la génétique humaine  » (Leir, p.192). Il faudra évidemment plus de recherche pour confirmer ces affirmations avant que le monde scientifique et médical ne les accepte. Nous devons d’abord établir si des enfants plus doués que la normale naissent actuellement et quels sont leurs types de capacités, puis il faudrait éliminer les autres causes de ces capacités, telles qu’une meilleure nutrition et de meilleurs soins parentaux. Malheureusement, démontrer qu’une plus grande fréquence d’enfants faisant preuve de génie est le résultat de l’intervention d’extraterrestres est encore plus difficile dans une société qui nie l’existence même des ovnis, des extraterrestres, et des capacités paranormales.
Un autre chercheur respecté, Colin Wilson, dans son livre Alien Dawn (L’Aube des ET), (1998, p.309) écrit :  » Peu de temps avant la mort d’Andrija Puharich, j’ai été invité à écrire un article sur lui, et j’ai téléphoné chez lui aux Etats-Unis. Quand je lui ai demandé sur quoi il travaillait à ce moment-là, il m’a dit l’étude des enfants supernormaux.  » Vous ne croirez pas le nombre de ces gosses. Ils semblent être au niveau du génie. J’en connais des dizaines, et il y en a probablement des milliers.  » Wilson finit son livre en écrivant :  » Et ceci, je le soupçonne, est le commencement du changement auquel lequel travaillent les ovnis  » (p.309).
Richard Boylan, psychologue, hypnothérapeuthe et secrétaire de L’Académie des Thérapeutes sur des Rencontres Rapprochées (Academy of Clinical Close Encounter Therapists, ACCET, aux Etats-Unis, reconnaît non seulement les preuves de l’existence de l’Homo noeticus, mais a un nom pour eux. Il les appelle les  » gosses des Etoiles « . (Star Kids). Il croit qu’ils existent en nombre suffisant pour organiser des ateliers pour eux et leurs parents. Ces ateliers s’appellent  » aider les enfants à explorer leurs rencontres ET « , (helping children explore their ET encounters), et sont conçus pour ces  » enfants spéciaux, et leurs parents, qui ont été touchés par un héritage des étoiles.
 » Ils semblent souvent être de petits adultes dans les corps d’enfants. Ils ont souvent un regard, un savoir qui contredit leur âge. Des ‘téléchargements’ télépathiques, souvent la nuit, pendant ce qui est fait pour ressembler à des ‘rêves’, augmente l’étendu et la perspective dans lesquelles ces enfants fonctionnent. Les enfants semblent à l’aise avec des dispositifs complexes, que leurs parents luttent pour maîtriser. Un certain nombre de ces enfants sont ce que j’appelle des Gosses des Etoiles. Ils sont définis comme des enfants ayant une origine à la fois humaine et extraterrestre. La contribution extraterrestre peut venir du matériel reproducteur, du génie génétique, de la technologie biomédicale, et des liaisons de conscience télépathique, aussi bien que d’une incarnation dirigée d’un ET dans un corps humain  » (Boylan, 1999).
Il continue :  » L’enfant est conçu par des parents qui sont eux-mêmes des ‘contactés’. Le matériel génétique est en partie extraterrestre, ou du moins leur génome humain a été modifié par un bio-ingénierie ET, pour faire apparaître des capacités au-dessus de la moyenne. Ces enfants sont soit beaucoup plus intelligents que leurs camarades, ou ils sont d’un esprit plus ‘cosmique’, ou possèdent plus de dons psychiques, ou ils cumulent ces trois qualités. Certains se souviennent d’une vie antérieure dans laquelle ils ont vécu avec leur famille ‘ET’. J’ai trouvé qu’ils ont été volontaires pour un cycle d’incarnation sur la Terre, particulièrement à cette époque cruciale « .
 » Ces gosses sont souvent d’abord déconcertés par l’aspect ‘primitif’ de la terre, par leurs corps physiques denses, par la pensée et le comportement souvent dénué d’esprit de leurs compagnons d’âge, pour ne pas mentionner les adultes qu’ils observent. Ces enfants déconcertent vraiment leurs parents quand ils parlent du lieu d’où ils viennent, ou de leurs ‘vrais’ parents ET ‘là-haut !’ Quand ces enfants font des observations profondes au sujet des faiblesses humaines, plus d’un parent a secoué la tête et s’est demandé, ‘quel genre d’enfant ai-je eu ?’  » (Boylan, 1999).ACCET offre ces ateliers pour traiter une telle perplexité et proposer des idées pour comprendre ces enfants. Les ateliers fournissent un environnement où les enfants ont la liberté d’utiliser leurs capacités avancées telles que la télépathie, la voyance, la télékinésie, l’intuition pénétrante, la lecture de l’aura, et la relation étroite avec leurs gardiens ET sans le ridicule et la pression négative de leurs camarades qu’ils auraient à affronter dans les écoles ordinaires.
Les ateliers ont également pour objectif de donner aux parents des conseils sur la façon dont ils peuvent aider leurs enfants à être tout qu’ils peuvent être.
J’ai écrit une lettre à Richard Boylan pour m’enquérir au sujet des gosses des étoiles et d’un lien possible avec le problème de Déficit d’Attention (DA) ou l’Hyperactivité, parce que plusieurs de mes clients avec des expériences de contact ont eu certains de leurs enfants diagnostiqués avec ces désordres. Il a répondu que « certains semblent penser qu’il y a un problème de déficience de l’attention ou d’hyperactivité chez les Enfants des étoiles. Je pense que le problème est que des gosses des étoiles s’ennuient à mort à l’école ordinaire et à d’autres présentations prosaïques d’informations, et semblent distraits avec une attention errante en raison de leur ennui (« que c’est lent, le cours, je ne peux pas prêter l’attention à quelque chose présentée aussi lentement, aussi simplement, avec autant de répétition « ). Je pense qu’il mérite d’être signalé qu’aussi récemment qu’il y a vingt ans le syndrome de Déficit de l’Attention était inconnu.  »
Dans des livres écrits par des personnes ayant eu des contacts extraterrestres, nous apprenons que beaucoup peuvent se rappeler avoir été enseignés dans des vaisseaux spatiaux, ou dans des  » écoles du soir  » spéciales ET. L’auteur et contacté Whitley Strieber a décrit ses visites à une telle école quand il était enfant dans son livre The Secret School (L’Ecole Secrète) (1997).
De nombreuses personnes qui ont répondu à mon questionnaire sur les expériences de rencontres disent avoir eu des informations et des connaissances qu’elles n’avaient pas consciemment apprises. Ceci peut se produire sous forme d’informations générales, de conscience écologique ou d’information sensible et secrète. Ce peut être la connaissance prémonitoire, ou même des formules mathématiques, physiques, et des concepts spirituels.
Ces personnes ne savent pas très bien quoi faire de ces informations, et sont perplexes devant le fait même qu’elles connaissent ces choses. C’est souvent au-delà de tout ce qu’elles ont pu apprendre à l’école ou dans d’autres établissements d’éducation. Il est également intéressant de noter que ces connaissances ne sont pas  » téléchargées  » seulement à nos universitaires ou scientifiques, bien que cela se produise aussi, mais à beaucoup de gens de tous les milieux, comme l’agriculteur qui devient soudainement expert en mathématiques complexes ou en physique quantique ; ou le maçon qui découvre qu’il a de l’information sur des dispositifs anti-gravité. En plus, il y a des contactés qui commencent soudainement à parler une langue ou des langues dans lesquelles ils se sentent plus à l’aise que dans leur langue maternelle. Ils peuvent trouver également un désir d’écrire dans une langue ou avec une écriture rare ou inconnue et de se sentir l’impulsion de dessiner de curieux symboles ou des images.
Homo Noeticus ou les Gosses des Etoiles sont en train d’être reconnus en Amérique, mais quelles sont les indications en Australie en faveur de l’existence de ces ‘nouveaux gosses du quartier’, comme je les appelle ? Par ma recherche je suis devenue de plus en plus convaincue qu’il y a des indices croissants pour soutenir l’hypothèse qu’ils existent. Par exemple, une jeune mère qui lutte pour assumer ses propres expériences de contact a dit que son souci principal en m’écrivant n’était pas pour elle-même, mais pour son jeune fils.
 » Je cherche quelqu’un pour écouter et comprendre « , elle a écrit.  » Crois-moi, je ne lui remplis pas la tête de salades, c’est plutôt lui qui me dit les choses. Mon petit garçon a quatre ans et demi, et oui, il a une vive imagination.
Mais il fait et dit des choses qu’en aucune manière il aurait entendues ailleurs. Il sait ce que je pense, il finit mes phrases pour moi, et ressens la douleur au même moment que moi. Récemment il parle des ‘méchants’ qui le volent (qui l’emmènent). Je suis morte d’inquiétude. J’essaye de ne pas en faire un problème mais de le soutenir en même temps. Il insiste que c’est vrai. Il est très blasé à leur sujet, et dit aussi qu’il me les présentera un jour. ‘Certains extraterrestres nous ressemblent,’ dit-il. ‘Il y a ceux qui sont bleus, aussi.’ Aujourd’hui, il était malade et je l’ai gardé à la maison. Il bavardait sur ses ‘fantômes’ dans sa chambre, qui ressemblaient aux teletubbies. Il a dit qu’ils flottent, qu’ils ne marchent pas, et ils lui parlent tout le temps. Il a l’art de répondre à mes questions avant que je les pose, et ce matin il m’a dit ce qu’il voulait pour le déjeuner, qui était exactement ce que j’allais suggérer. Cela se produit si souvent que cela devient la norme. Il me donne des détails des ETs d’une manière si prosaïque qu’en fait il m’a rendu plus facile la tâche de faire face à l’idée.  »
 » J’ai toujours mes doutes au sujet de leurs intentions, mais je peux voir qu’il est indemne et qu’il l’accepte de quelque façon comme faisant partie de la vie de tous les jours. Il ne semble pas traumatisé et s’il dit que ceux-là lui font peur (signifiant les gris, je pense), il ne semble pas trop s’en inquiéter et il comprend qu’ils ont une apparence effrayante, mais ne sont pas mauvais. Il dit qu’ils viennent à travers les murs et peuvent devenir invisibles quand ils ont en besoin. Ils lui rendent visite apparemment pour lui enseigner des choses, plus que ce qu’il apprend à l’école.  »
 » Qu’un enfant dise qu’ils sortent seulement la nuit, à travers les murs, qu’ils flottent, qu’ils ne marchent pas, deviennent invisibles, mais qu’ils sont encore autour de lui, cela me stupéfie. Ce sont des choses que, en tant qu’adulte, je suis seulement en train de lire maintenant comme étant les caractéristiques d’ETs. Une fois, il était malade avec la grippe et il m’a dit, « je ne voulais pas entrer dans le vaisseau spatial « . J’ai demandé quand ceci s’est produit et il a dit, ‘Hier soir je suis allé avec toi, maman, et je ne voulais pas y aller.’ J’ai demandé si les ‘fantômes’ nous ont pris et s’ils étaient les petits, et il a hoché la tête.  »
 » ‘Ils sont fantastiques, tu sais, maman, vraiment géniaux, tu devrais les rencontrer. Peut-être que je te les montrerai un jour.’ Il a dit qu’il a eu un rêve d’ET. Ils l’ont rendu ‘grand’, et papa et moi étions là. Nous ne les avons pas arrêtés.
Pourquoi ? Il a dit qu’il était plus gros, pas plus grand, et qu’il aimait passer par les murs. Il a parlé des ETs grands et foncés qui l’ont saisi et lui ont fait mal.
Ils lui ont fait mal aux épaules quand ils l’ont saisi et faisaient quelque chose dans son ventre, ils ont également mis leurs doigts dans ses oreilles. L’endroit du troisième oeil lui fait mal aujourd’hui (parlant de l’espace au milieu du front, que l’on croit être le centre pour la clairvoyance, la clairaudience, et les facultés extrasensorielles).
 » Il parle également de son rêve dans lequel ‘le trottoir tremble et se brise’ « . De telles informations sur des ruptures possibles de la terre ou des catastrophes globales sont courantes avec les contactés.
Elizabeth Robinson (1998) dit comment elle fait face aux expériences de contact de sa fille Jessica et comment Jessica est à l’aise avec cela. Par exemple, en racontant une expérience de dédoublement de la conscience, Elizabeth écrit,  » soudain, ce qui ne semblait qu’être des secondes plus tard, j’ai senti une présence d’énergie extrêmement puissante dans la pièce. Me sentant légèrement étourdie, je me suis assise à côté de Jessica. Elle avait la tête baissée et écrivait les mots d’orthographe que je lui avais demandés d’écrire. Alors j’ai remarqué que Jessica avait encore arrêté son travail et avait levé la tête, regardant devant elle sans bouger. ‘Maman’, commença-t-elle à dire, ‘je pense que les ETs sont ici.’ Je me suis rendu compte alors qu’elle aussi ressentait la présence d’énergie. ‘Comment le sais-tu ?’ je lui ai demandé doucement ?’ ‘Je le sais, c’est tout !’ elle a répondu.  »
J’ai eu de nombreux récits ces dernières années de jeunes enfants qui semblent être aussi à l’aise avec leurs visiteurs ET. Et de nombreuses fois ils donnent à leurs parents des informations plutôt bizarres et provocantes qu’ils peuvent difficilement accepter. Une petite fille de cinq ans a dit à sa mère :  » Vous n’êtes pas mes vrais parents. Ils sont au pays des fées. Vous êtes juste ici pour vous occuper de moi.  » À une autre occasion elle a dit à sa mère,  » je ne ressemble pas vraiment à ceci.  » Sa mère a demandé,  » A quoi ressembles-tu ?  » Sa fille a répondu :  » Je suis différente à l’intérieur.  » Sa mère a dit :  » Comment es-tu à l’intérieur ?  » Et sa fille a répondu :  » Je ne peux pas te dire. Ca te ferait peur.  »
ACERN agit en tant que ressource outre-mer aussi bien qu’en Australie. Une jeune mère d’un adolescent habitant au Royaume-Uni me contacte régulièrement. Elle lutte souvent pour soutenir son fils de quinze ans, surtout parce que sa maturité, sa sagesse et ses capacités sont ahurissantes pour elle, et parfois elle se sent loin d’être capable de comprendre ce qu’il lui raconte. Les facultés qu’il manifeste sont encore considérées comme paranormales. Il a régulièrement les expériences conscientes de sorties de corps (OBEs) pendant lesquelles il va  » astralement  » en des lieux éloignés pour administrer des soins. Il a des expériences de contact depuis qu’il était un petit bébé.
Sa mère écrit :  » Mon fils dit que ce sont les ETs qui choisissent habituellement les parents, non pas les enfants. Il dit que les enfants sont génétiquement changés avant qu’ils naissent. Ils reçoivent de l’ADN extraterrestre « .
Je lui avais envoyé une description des Enfants des Etoiles selon Richard Boylan car je voulais voir comment cette information l’interpellait pour elle et son fils. Elle a dit :  » Plus je lisais la description des Enfants des Etoiles de M. Boylan, plus cela correspondait à mon fils. Il se plaint souvent au sujet de la grosseur de son corps, disant comment cela le limite. Il parle d’une manière qui dépasse ma compréhension et s’énerve parce que je ne comprends pas. Comme vous le savez, il ne parle très peu de ses expériences, et je lui ai demandé pourquoi. Il m’a expliqué qu’il est très difficile de faire confiance à n’importe qui parce que vous ne savez jamais pour qui ils travaillent. Je pensais que c’était un peu exagéré, mais il était très sérieux quand il m’a demandé si je le trouvais ‘étrange’ que, après des centaines d’années de progrès lent, nous ayons soudainement fait des bonds en avant au cours des seules cinquante dernières années. Selon lui, ‘ils’ (et il s’inclut) nous ont donné la connaissance. Ils nous ont montré comment fissionner l’atome et maîtriser l’énergie nucléaire de sorte que nous pourrions finalement les rencontrer en tant qu’égaux.
Cependant, il dit avec colère que nous avons transformé toute cette connaissance en puissance employée contre d’autres moins chanceux comme, par exemple, avec la bombe atomique. Il m’a dit qu’on nous ait avertis que nous devrions seulement exploiter quatre-vingts pour-cent de l’énergie nucléaire car, plus est trop pour notre usage et trop dangereux. Il dit que naturellement nous n’avons pas écouté. Il a parlé avec colère parce qu’il a dit que ‘ils’ avaient fait une erreur en nous enseignant ces choses. Ils ont supposé que nous étions prêts.  »
La mère ajoute,  » Revenant à l’atelier de M. Boylan, mon fils pense que c’est une bonne idée, car il a encore des souvenirs douloureux d’avoir été traité différemment à l’école et il est content que cet homme (Richard Boylan) se soucie assez et soit assez intelligent pour reconnaître ces visiteurs galactiques et les encadrer pour qu’ils puissent jouir de leur pleine capacité.  » En dépit d’OBEs (Expérience de sortie de corps) conscientes et régulières, et des soins donnés dans cet état, ce jeune homme, selon sa mère, est parfois exaspéré par le peu que nous connaissons, et quand sa mère a voulu apprendre une forme reconnue de soins spirituels, il a réagi en disant que la méthode était plutôt ‘primitive’ et il pourrait lui enseigner une meilleure manière.
Je n’ai parlé que brièvement de quelques-uns des récits de ces nouveaux gosses ‘du quartier’ et de ce qui semble être des changements rapides, évidents chez certains de nos enfants. Ceci suggère une reprogrammation, non seulement de notre constitution génétique, mais un programme éducatif non-humain délibéré et continu facilitant une supra-conscience avec des capacités qui, jusqu’à récemment, n’auraient été observées que chez quelques cas exceptionnels.
Pendant que je continue à rechercher et explorer ces témoignages de la part des parents qui ont eu un contact, je deviens plus convaincue que nous pouvons être témoins, en effet, d’une évolution rapide de l’espèce, à plusieurs niveaux de conscience. Si c’est bien le cas, alors il est essentiel de l’identifier et de créer des programmes pour aider nos nouveaux enfants à s’intégrer et se développer sainement et avec un soutien adéquat, comme ceux des pionniers ACCET et Richard Boylan.
Si des parents estiment que leurs enfants présentent de telles caractéristiques, je les invite de me contacter.
Références
Andrews, Ann & Jean Ritchie. (1998) Abducted: The True Tale of Alien Abduction in Rural England. London: Headline.
Boylan, Richard. (1999, Winter) Academy of Clinical Close Encounter Therapists (ACCET) Newsletter. Boylan, Richard. ‘Star Kids Benefit From Special Schooling.’ At: http://www3.eu.spiritweb.org/spirit/richard-boylan.html
Cannon, Dolores. (1998) The Custodians: Beyond Abduction. Ozark Mountain Publishers.Leir, Roger. (1999)
The Aliens and the Scalpel. Columbus, North Carolina: Granite Publishers.
Robinson, Elizabeth. (1998) Secrets, Truth & Destiny. Perth: Key Publishing.
Strieber, Whitley. (1997) The Secret School: Preparation For Contact. New York: HarperCollins.
Wilson, Colin. (1998) Alien Dawn. An Investigation into the Contact Experience. London: Virgin Publishing.
En Français : Les Enfants Indigo – Lee Caroll et Jan Tober, Ed. Ariane, (1999)
Les Enfants Lumière – Andrée Fauchère – Ed. Louise Courteau (2000)
SITES / FORUMS WEB :
http://perso.club-internet.fr/silus/indigo.html français
http://www.planetlightworker.com/indigokids/index anglais
http://www.nibiruancouncil.com/html anglais
http://www.universal-vision.com/ETs_Living_on_Earth.html anglais
http://www.indigokinder.de/ allemand
Mary Rodwell est Directrice de l’ACERN – Australian Close Encounter Resource Network (Réseau Australien de Ressources sur les Rencontres Rapprochées), qui a été créé, en 1997, avec une collègue assistante sociale et contactée, Elizabeth Robinson. Elles travaillent en collaboration avec 3 psychologues, 2 psychiatres et un médecin généraliste. Le réseau offre thérapie, conseils et ressources diverses aux personnes ayant des expériences ET et à leurs familles. Plus de 450 personnes de Perth et d’outre-mer ont fait appel à leurs services. Mary est de profession infirmière et sage-femme et actuellement ; elle est conseillère professionnelle et membre de ACCET (US). Elle a publié une cassette vidéo, qui contient des documents visuels de la base de données ACERN : les dessins des êtres, des écritures, des entretiens, etc. Elle a reçu le prix du meilleur document sur les contactés/abductés, à la conférence internationale ufologique de Laughlin, US, 2000.
phone/fax (08) 9385 7795, email : starline@iinet.net.au

Mary Rodwell, 29 Septembre 2000

3 réponses à to “Les Enfants Des Etoiles, Mary Rodwell”

  • MAMO Jooris dit :

    Bonjour!
    Il ce trouve que dans ce que je viens de lire ici en Afrique il y a ce genre de cas mais on leur fait passé pour des « enfants sorciers » ils sont très méprisé,maltraité voir même chassé de la famille pcq il disent et font de choses que l’on se disent cela provient forcement de la sorcellerie il sont la pour faire du mal envoûter les autres bref nuire à la famille

  • Anonyme dit :

    je souhaite que les extatrrestes de dieus je suis desarmes le mondes entiers de toutes les armes

  • Decckard dit :

    Interessant, Mary Rodwell crois t’elle en la réincarnation ?

Laisser un commentaire

Site modifié
à partir du 08 nov 2013, nouveau site accessible sur Infomysteres
Livres – Forum – Associations …
Recherche