Articles avec le tag ‘région’

La légende du Triangle des Bermudes commence en 1492, lorsque Christophe Colomb s’approche des Bahamas. Il note dans son livre de bord des phénomènes étranges, jamais observés ou signalés auparavant. Phénomènes d’autant plus mystérieux qu’ils sont à l’époque inexplicables : « lumières étranges, aspect de couleur inhabituel de l’océan, déviation anormale (pour l’époque) de l’aiguille de la boussole, énorme langue de feu tombant dans la mer, etc… »
{Livre, Vérité sur le Triangle des Bermudes (La), Jules Metz}
Lire la suite de cette entrée »

Angleterre

« Tout comme la Terre-mère recouverte depuis par les eaux, l’archipel britannique était déjà sacré du temps de l’Atlantide, car c’était la « Terre impérissable » (les hommes d’alors, à leur manière et pour des raisons qui leurs étaient propres, disaient : « l’Île Stable » (« Il y aura toujours une Angleterre ») c’est à dire la partie du territoire qui resta immuable et se dressa toujours au-dessus des eaux, quels qu’aient été les bouleversements survenus dans le reste du monde. »
{Livre, Géants venus du ciel (Les), Brinsley Le Poer Trench} Lire la suite de cette entrée »

1898 avant JC (Destruction de Sodome et Gomorrhe)

Sodome et Gomorrhe ont été retrouvés par le pr Frederic Lapp dans les années 1970. Elles étaient ensevelies en Jordanie, au Sud-Est de la mer Rouge, au bout de la péninsule de Lisan. Leurs noms actuels est Bab-edh-Dhra et Numeira.
{Livre, Mondes en collision, Immanuel Velikowsky, Ed. Le Jardin des Livres} Lire la suite de cette entrée »

Origine des Egyptiens

L’an I de la chronologie égyptienne :
Champollion : 5867 avant JC
Lesieur : 5773 avant JC
Boeck : 5702 avant JC
Henzy : 5303 avant JC
Lenormant : 5124 avant JC
Mariette : 5004 avant JC
de Saulcy : 4717 avant JC
Brugsch : 4455 avant JC
Lepsius : 3892 avant JC
de Bunsen : 3623 avant JC
Weigall : 3407 avant JC
L’ordre naturel du monde du fameux Décret de Canope indique que la première dynastie commence en 4246 avant JC.
{Livre, Et Dieu ressuscita à Dendérah, Albert Slosman, Ed. Robert Laffont} Lire la suite de cette entrée »

Des études indiquent qu’ « il y a plusieurs millénaires, une grande race apparut soudain dans le « pays des deux fleuves ». Ces gens là, les Sumériens, n’ont pour ainsi dire pas laissé d’archives. Selon le Dossier Akashique, les Jardiniers de la Terre estimèrent que les terriens s’affaiblissaient, que leur race souffrait de consanguinité, et ils placèrent alors sur Terre d’autres gens qui devaient aussi s’instruire. C’étaient les Sumériens; une de leurs tribus, presque une famille, devint les Sémites, qui à leur tour donnèrent naissance à la race des premiers Hébreux. Tout cela se passait il y a près de quatre mille ans.
Le royaume de Sumer était très puissant et il apporta à notre terre une vaste culture, spirituelle et scientifique. Certaines branches de la culture sumérienne essaimèrent, et se dispersèrent dans toute la Mésopotamie vers 4000 avant J.C., où elles se reproduisirent et peuplèrent graduellement tout le pays, en apportant leur culture. Il est intéressant de noter que lorsque Abraham quitta la ville de Ur, en Chaldée, pour aller en Palestine, il y apporta des légendes qui s’étaient transmises de bouche à oreille depuis des milliers d’années. Ses compagnons et lui transmirent ainsi des histoires du jardin d’Eden, qui se trouvait entre le Tigre et l’Euphrate. Cette région avait été la patrie d’innombrables tribus qui avaient émigré, à mesure que la population décroissait, dans tout ce que l’on appelle aujourd’hui le Moyen Orient.
« Eden », au fait, veut dire « plaine ». Le livre de la Génèse n’est en fait qu’un résumé des histoires que s’étaient transmises les peuples de Mésopotamie de siècle en siècle, pendant des millénaires.
Finalement, les civilisations sont absorbées et disparaissent. Ainsi, la civilisation sumérienne, après avoir apporté son levain aux Terriens, fut absorbée et se perdit dans l’immense masse des peuples de la Terre. Il en alla de même, dans les diverses parties du monde, d’autres cultures « levain » telles que celles des Etrusques, des Minoens, des Mayas, et des peuples de l’île de Pâques.
Selon les anciennes légendes, les Douze Tribus d’Israël ne représentent pas des peuplades terrestres mais une seule tribu qui est à l’origine de l’homme, et onze culture successives apportées et placées sur Terre pour raffermir la première tribu que la consanguinité avait affaiblie. »
{Livre, Clés du nirvãna (Les), T. Lobsang Rampa, Ed. J’Ai Lu}

Au commencement des ères sumériennes et scythes, il y a plus de cinq mille ans, le symbole récurrent des Seigneurs de l’Anneau était l’Anneau – une représentation du tout, de l’unité et de l’éternité, souvent connue sous le nom d’ourabouros : un serpent qui mord sa propre queue. Une croix dessinée sous l’Anneau, et il devient l’emblême familier de la femme : le symbole de Vénus. Au contraire, si la croix est posée au dessus de l’Anneau, il représente l’Ordre masculin des insignes de la royauté. Avec la croix positionnée aau centre de l’Anneau, il symbolise le Saint Graal lui-même qui porte aussi le nom de Rosi-Crucis : la Coupe de Rosée ou la Coupe des Eaux.
Le symbole de Rosi-crucis date de 3500 avant JC. Il a été découvert en Mésopotamie, et a très longtemps été le signe distinctif du Sangréal (le sang royal ou Saint Graal). Ses partisans en prirent le nom et devinrent les Rosicruciens.
Dans le monde gaélique, les plus grands rois des rois étaient connus sous le nom de Pendragons (tête de dragons) et dans les premiers temps, on leur donnait aussi le titre de Seigneur ou Roi de l’Anneau, d’après l’anneau de leur charge qui symbolisait la justice inspirée du divin.
{Magazine, Essentiel (L’), 05-06/2003, Le royaume des Seigneurs de l’anneau, Lawrence Gardner}

« Selon les articles parus dans Nature et le New Scientist la dernière inversion géomagnétique a eu lieu il y a 12 400 ans –au onzième millénaire avant notre ère-.
C’est dans ce millénaire que la civilisation de Tiahuanaco, dans les Andes, semble avoir été détruite.
Les pyramides sont alignées à cette date.
Le Sphinx a des traces d’érosion à cette date.
Les premiers balbutiements de l’agriculture en Egypte prennent soudainement fin.
Les grands mammifères, sur l’ensemble de la planète, disparaissent pour toujours. »
Etc…
« Montée brusque des eaux de mers, ouragans, séismes, raz de marée ».
{Livre, Empreinte des dieux (L’), Graham Hancock, Ed. Pygmalion}

Les ruines de Tiahuanaco sont probablement vieilles de 30000 ans, comme beaucoup le pensent.
{Livre, Ancêtres venus du cosmos (Nos), Maurice Chatelain, Ed. Robert Laffont}
Lire la suite de cette entrée »

Introduction

Le nom hiéroglyphique de l’Atlantide est Ahâ-Men-Ptah (Ainé couché de Dieu).
Celui de l’Egypte (qui était une colonie atlante) est Ath-Kâ-Ptah (Deuxième coeur de Dieu).
{Livre, Grande Hypothèse (La), Albert Slosman, Ed. Robert Laffont}

Solon, le Sage des Sages, pénétra en Haute Egypte chez des Samiens, dans une oasis à l’ouest de Thèbes. Il y apprit la hiéroglyphique en quatre ans. C’est lui qui a fait la première étude sur Ahâ-Men-Ptah que 150 ans plus tard Platon a repris sous le nom d’Atlantide.
{Livre, Grande Hypothèse (La), Albert Slosman, Ed. Robert Laffont} Lire la suite de cette entrée »

Il ne faut pas confondre les trois continents Gondwana, Lémurie, et Mu.
- Gondwana (Grande Lémurie) était très grand. Il était situé dans l’Antarctique, une grande partie de l’océan Pacifique, une grande partie de l’océan Indien, en Amérique du Sud, en Afrique centrale et méridional, et en Inde du Sud (Dekkan).
- La Lémurie était situé dans l’Océan indien (Madagascar, une partie de l’Afrique, et le Dekkan en sont un témoin géologique).
- Mu était situé dans l’océan Pacifique. L’île de Pâques et la Californie en sont des vestiges.
Mu et Lémurie sont des vestiges de Gondwana qui a été démantelé par des cataclysmes.
{Livre, Hommes et civilisations fantastiques, Serge Hutin, Ed. J’Ai Lu} Lire la suite de cette entrée »

Platon parle (au IVè siècle avant Jésus Christ) de l’Hyperborée.
{Livre, Livre Jaune N° 6 (Le), Collectif d’auteurs, Ed. Félix}

La Tradition dit que le premier continent habité est le pôle Nord (Hyperborée).
La race aryenne y habitait.
{Livre, Hommes et civilisations fantastiques, Serge Hutin, Ed. J’Ai Lu} Lire la suite de cette entrée »

Site modifié
à partir du 08 nov 2013, nouveau site accessible sur Infomysteres
Livres – Forum – Associations …
Recherche