En quête vers nos origines

Didier Salvignol, 2015

Livre écrit par l’auteur des sites www.infomysteres.com et www.mysteres-de-la-vie.com

Disponible sur:

Quelles sont les trois questions fondamentales que chacun de nous se pose ?
•    D’où venons-nous ?
•    Qui sommes-nous ?
•    Où allons-nous ?
Ce livre propose une explication des origines de la vie, de l’univers et de l’humanité en fusionnant les enseignements des traditions (expliquant l’essence de la vie), de la science (expliquant la manière dont la vie s’exprime), de la philosophie antique (faisant le lien entre la science et les traditions), et du symbolisme (permettant d’exprimer des concepts plutôt que des mots n’ayant qu’un seul sens). Les chapitres s’enchaînent chronologiquement à partir de l’origine des temps (et en la définissant préalablement).
Un modèle unique et cohérent est mis en lumière.

Tout au long de son histoire, l’humanité a été (et est encore) confrontée à des problématiques qu’elle n’arrive pas à résoudre. De même, dans notre vie personnelle, les mêmes problèmes semblent nous suivre continuellement. La compréhension de nos origines nous propose des réponses pour tenter de résoudre ces conflits.

Au fil des pages, nous remarquerons qu’il y a toujours un même modèle qui reproduit une diversité de forme (d’apparence), mais ayant toujours la même essence (origine). La diversité du monde en fait sa beauté et l’unicité de son essence lui donne sa cohérence d’ensemble.
Ce livre est une quête qui nous propose de nous réunifier avec toutes les formes d’existences en mettant en lumière nos origines communes.
Il a été écrit en faisant collaborer l’intuition et le mental. L’intuition a fourni les éléments de synthèse tandis que le mental a permis de structurer les propos et de montrer les liens avec les enseignements scientifiques, philosophiques et issus des traditions.

Le monde est compréhensible non pas parce qu’il est de nature mécanique, mais parce qu’il est le résultat de ce que nous en faisons.
La vie n’a été, n’est et ne sera jamais qu’un potentiel qui s’exprime. Ce livre traite de ce potentiel et de la manière dont nous pouvons interagir avec lui.

Un glossaire a été rajouté en fin du livre pour définir en quelques phrases différents mots tels que:
• Corps – Âme – Esprit
• Conscience
• Différence entre l’état d’Etre et celui d’Exister
• Matière
• Symbolique des Nombres
• Les Sens
• Le Temps

Disponible sur:

One Response to En quête vers nos origines

  1. Bonjour,

    Impossible de tout acheter et de tout lire, ce qui pourrait être moins difficile en 2015 avec de e-livres payant rémunérant légitimement leurs auteurs. Mais je souhaite à celui-là le succès qu’il mérite.

    A côté de celà, quand on est devenu réincarnationniste, sans doute serait-il bon et surtout didactique de bannir de notre vocabulaire, sinon de notre mental, le mot « mort » dans ses deux acceptations et de parler de « (dernière) désincarnation » et de « désincarné » ou « désincarnée » puisque notre conscience d’être appelée à croître en sagesse, c’est à dire en altruisme, incarnation après incarnation, sur cette planète ou une autre, est pour le moins immortelle comme « étincelle » de l’Ineffable Éternel , notre Source et Finalité. 

    En ce sens il fut et reste regrettable d’avoir quelque peu popularisé les sigles NDE et EMI qui ne décrivent absolument pas la réalité puisque ce que généralement on appelle mal et improprement « mort » est censé être définitif , alors que, dans le cas de NDE ou EMI, il y a bien retour dans le même outil corporel d’évolution spirituelle. Sans parler des excursion hors du corps (EHC) dans un contexte volontaire non dramatique.

    Mais, alors que si les humains ont généralement besoin de mots pour penser, il ne faut pas laisser les mots penser pour nous. on peut observer que , regrettablement, rares, sinon très rares sont les personnes qui ont le souci du juste mot pour la juste chose, le souci des mots pesés pour éviter, voire réduire, les maux pesants.

    Quoiqu’il en soit je sollicite, s’il vous plaît, votre aide à propos de deux questions d’ordre métaphysique ou paranormal qui m’interrogent

    Quand cesse l’attachement, sinon la relation affective, entre un désincarné et un toujours Terrien ? Illustration de la question : si la conscience d’être d’un enfant désincarné au bout de cinq années se manifeste plus ou moins vite à ses jeunes derniers parents pour les consoler ou aider, d’une façon ou d’une autre (qui ne serait pas éventuellement oeuvre d’un être malveillant), ce lien filial perdurera-t-il si les parents gardent eux la même incarnation encore plus de soixante ans par exemple ?

    S’il est des consciences d’être qui se réincarnent dans leur ex-famille ou qui , une fois réincarnées sont amenées à retrouver plus ou moins durablement l’environnement humain de leur incarnation précédente, garde-t-on aussi éventuellement un attachement, sinon une relation affective avec les personnes de notre antépénultième incarnation pour ne pas remonter plus loin ?

    Merci

    Coeurdialement

    Jean-Marie, 72 ans
    France